(NON) RESOLUTIONS 2024 ?


Sempiternelle QUESTION ANNUELLE que celle de nos « RESOLUTIONS »,

avec son lot de domaines que l’on veut changer, et s’y tenir vraiment !!!

Mieux que les résolutions, il existe aussi des « non-résolutions », c’est-à-dire CE QUE L'ON CONTINUERA A FAIRE... MAIS DIFFEREMMENT pour mieux les adapter à notre bien-être !

Cette année c’est décidé, sans se complexer, on continuera à :

RALER... MAIS MIEUX

Après la période de festivités et/ou de vacances, le quotidien reprend sa place, l’ascenseur émotionnel aussi… le moral retombe telle une crêpe avant même l’arrivée de la chandeleur. Il est de nouveau facile de râler sur le quotidien et tous les petits détails qui nous agacent.

==> Dans son ouvrage, « Je râle moins… Mais mieux ! » Aurore AIMELET (éditions Leduc), nous invite à nous interroger sur les raisons de notre insatisfaction pour mieux la dompter : pourquoi nous avons besoin de râler, repérer tout ce qui nous agace, prendre soin de nous et changer notre regard sur les situations contrariantes pour diminuer nos débordements et progresser vers davantage de sérénité.

 

TROUVER NOS BESOINS... ET CHOISIR NOS COMBATS

Parmi notre idéal de tout ce que l’on veut changer, il y a bien des priorités face à nos besoins, nos objectifs, nos « sphères de vie » : l’amour, la santé, la famille, le boulot, les amitiés, les finances, la spiritualité… c’est lorsque le besoin n’est pas assouvi qu’il y a frustration. Mais certains besoins ne sont pas négociables, car ils dépendent de notre bien-être et de notre équilibre. Pendant que d’autres sont secondaires et ne seront donc pas notre priorité.

Quelle est la différence entre « besoin » et « désir » ? quelles sont les classifications proposées par les psychologues ou sociologues au fil des années : besoins primaires, vitaux, physiologiques, besoin secondaires ou sociaux, besoins tertiaires ou personnels ?
Une fois définis les différents besoins qui nous animent, la question se pose de savoir qu'en faire : nous donner les clés pour les identifier nous permet ensuite de les transformer en décisions, en actions.

==> Dans son ouvrage « les besoins psychologiques » (Editions Jouvence), Patrice RAS nous explique ce qu’est un besoin véritable et revisite, avec tout son enseignement, la pyramide de Maslow, adaptée à notre époque.  

 

PARFOIS REMETTRE AU LENDEMAIN... SURTOUT NOS PRISES DE TETE !

Cette année, on essaye de prendre un peu de recul face aux événements. Anxiété et ruminations s’invitent souvent au quotidien et nous empêchent d’apprécier le « sel de la vie ».

==> A la pointe de la recherche en psychologie positive, Florence SERVAN-SCHEIBER propose, avec ses « kifs » et autres rituels, une approche du quotidien plus pétillante, présente, décomplexée et joyeuse. Un livre à lire, sans report au lendemain !

« 3 kifs par jour » de Florence SERVAN-SCHEIBER (éditions Marabout – Hachette).

 

DIRE NON... MAIS EN DOUCEUR

Fatigués, pressés… il est parfois tentant d’être agressif et de ne pas choisir ses mots ni son comportement.

C’est souvent par manque de savoir exprimer nos sentiments et nos besoins que nous ne savons pas réellement communiquer et être à l’écoute de l’autre. Nous entretenons alors des situations inconfortables, voire des malentendus puis des conflits.

==>  Dans ses vidéos YouTube, son site internet ou Instagram, Thomas d’ANSEMBOURG - grâce à la « communication non violente » (CNV) - explique comment mieux communiquer, gérer les conflits, trouver sa juste place dans les relations. A écouter sans modération !

 

ECHOUER... MAIS EN RESSORTIR GRANDI

Des échecs, vous en rencontrerez cette année, comme l’année qui a précédée et celle qui succédera aussi. Un professeur américain à l’université de Princeton avait ainsi fait le buzz en publiant son « CV d’échecs ». Il y listait donc non pas, par exemple, les belles études qu’il avait faites mais plutôt les concours ou opportunités ratés. Partant du constat que l’on apprend de nos échecs.

Sans tomber dans ce scénario, les échecs nous interrogent toujours… et malgré la tristesse, frustration ou déception de ne pas avoir réussi notre objectif, nous en retirons toujours une expérience et une meilleure connaissance de soi pour continuer et progresser.

==> Dans son livre « les vertus de l’échec » de Charles PEPIN (éditions Poche), ce philosophe nous apprend à changer de regard sur nos échecs et nous montre comment chaque épreuve – parce qu’elle nous confronte au réel ou à notre désir profond -  peut nous rendre plus lucide, plus combatif, plus vivant. Revigorant !

 

COURIR, MAIS PAS DANS TOUS LES SENS

Être actif, c’est bien ! Mais le secret est de veiller à ne pas avoir épuisé toutes vos batteries dès le 31 janvier. Ecouter son corps, privilégier sa santé, ne pas rogner sur le sommeil : le sommeil ne doit pas être pris comme une perte de temps, mais comme un cycle réparateur.

Souvent négligé, le corps rentre vite en surchauffe, faute de repos pour recharger les batteries.

Hildegarde de Bingen disait que « le corps est le chantier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes ».

 

Si la respiration vous aide à trouver calme et détente, vous pouvez utiliser la méthode de «COHERENCE CARDIAQUE », méthode de relaxation basée sur la régulation de sa respiration. Elle présente de nombreux bienfaits tels que la réduction du stress en rééquilibrant le système nerveux. C'est une technique de respiration simple qui peut être utilisée dès qu'un sentiment d'anxiété envahit l'organisme.

(Il est important de noter que la cohérence cardiaque ne remplace pas les soins médicaux). 

 

==> LA COHERENCE CARDIAQUE se résume par le « 365 » : 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes. Il suffit d'inspirer sur 5 secondes et expirer sur 5 secondes. La méthode peut se pratiquer assis ou debout, mais pas couché.

L’exercice a un effet de relaxation immédiat, car les phénomènes physiologiques qu’il entraîne agissent instantanément.

==> Une application gratuite, RespiRelax+, permet de s’aider à respirer avec un curseur ascendant et descendant, selon l’inspiration ou l’expiration. L'application propose d’autres programmes de différentes secondes où chacun trouvera son rythme respiratoire adapté.

 

ETRE IMPARFAIT... MAIS FIER DE L'ETRE

Pourquoi continuer à estomper nos défauts, nos imperfections alors qu’ils font partie intégrante de notre personnalité. Accepter les autres, c’est bien, s’accepter soi c’est encore mieux ! Car les exigences et les injonctions au bonheur à tout prix - lorsqu’elles sont extrêmes et/ou inutiles - nous apportent souvent frustrations et déséquilibre.

==> Dans son livre « Un esprit bof dans un corps pas ouf » (éditions Flammarion), Anne-Sophie GIRARD nous invite à l’indulgence, la tolérance, l’acceptation de qui nous sommes, le tout avec énormément d’humour et d’auto-dérision. Car les exigences diverses et les injonctions au bonheur à tout prix - lorsqu’elles sont extrêmes et/ou inutiles - nous apportent souvent frustrations et déséquilibre.

Que 2024 vous apporte l’amour, la paix intérieure et la sérénité,

et, bien sûr, l’énergie et la santé pour accompagner tous les projets

qui vous animent !


Derniers articles

UN NEZ SUR LE DIVAN

VOYAGE OLFACTIF EN ORIENT

(NON) RESOLUTIONS 2024 ?

Catégories

Laissez votre email pour être informé de la sortie d'un nouvel article : 

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.